Publié le27 janvier 2014. Publié dans le Monde / Sciences

Article de David Larousserie

Voir l’article

Se pourrait-il que les changements techniques et théoriques induits par le « big data » aient des conséquences plus profondes, voire modifient le paradigme scientifique qui repose sur le couple déduction-induction ? Certains n’hésitent pas à franchir ce pas.

En 2008, le rédacteur en chef du magazine américain Wired, Chris Anderson, avait lancé la polémique en parlant de « fin de la théorie » et d’« obsolescence de la méthode scientifique ». Plus récemment, en mars 2013 dans ParisTech Review, Jean-Pierre Malle, un ancien du groupe électronique Thales, annonçait l’« adieu à la pensée cartésienne » (titre de la version anglaise de sa tribune).